Le Syndicat Intercommunal d’Information Géographique (SiiG) rassemble près d’une cinquantaine de communes du département du Gard. Pour assurer ses missions et services, le SiiG fait appel à vMap, solution de webmapping libre.

SiiG_banniereEtudeDeCas

Le SiiG : son histoire et son rôle

Créé en 2003, le SiiG est issu d’un riche historique de Système d’Information Géographique : durant les années 90, le S.I.E.S.E.B.R.E. (Syndicat Intercommunal d’Etude de la Station d’Epuration de Bagnols et sa REgion) est créé pour répondre à l’étude d’un projet de station d’épuration sur Bagnols-sur-Cèze.

En 1999, il devient le S.A.B.R.E (Syndicat d’Assainissement de Bagnols et sa REgion), poursuivant cette mission et accompagnant la montée en puissance du SIG : en plus des couches de réseaux d’assainissement, il prend en compte les couches cadastrales, les couches des réseaux humides, etc. De nouveaux besoins de couches émergent alors, nécessitant des liens avec des prestataires privés gérant le patrimoine communal (réseau électrique, eau potable…).

SiiG - Communes adhérentesCe syndicat évolue, intégrant 16 communes adhérentes, pour connaître une nouvelle transformation en 2003, avec la naissance du SiiG. Tandis que le S.A.B.R.E. existe encore à l’heure actuelle mais se focalise sur sa mission première, le SiiG est une entité à part entière dédiée au système d’information géographique et regroupant 49 communes.

Le Syndicat Intercommunal d’Information Géographique répond aux besoins des acteurs privés et publics en assurant la mise à jour des données de référence (PLU, cadastre…) et l’intégration et actualisation d’autres données du patrimoine communal : réseaux, ANC, photographies aériennes, plans topographiques, espaces verts… Tout cela est référencé dans une base de données unique, homogène et maintenue.

Des contraintes des installations locales à la liberté du webmapping

Toutefois, le SiiG ne s’est pas tout de suite tourné vers la solution de la cartographie en ligne. En 2003, cette facette de l’information géographique est encore peu développée, répond à un besoin peu exprimé par les utilisateurs et, surtout, dépend de la faible vitesse de connexion Internet de l’époque. Ainsi, les applications cartographiques sont installées localement dans les collectivités adhérentes au syndicat et sont mises à jour annuellement, sur place.

SiiG – Interface de Veremap - https://www.siig.fr/fr/cartographie.phpBien sûr, cette solution est contraignante : d’une part par la lourdeur et la lenteur des installations, d’autre part parce qu’il faut attendre une année pour consulter les différentes actualisations des données. Moins contraignante et coûteuse en ressources -tant temporelles que financières- la cartographie en ligne est choisie et mise en place dès 2007 avec l’installation de Veremap.

Veremap est alors l’outil de webmapping de Veremes. Il répond aux besoins du SiiG en termes de simplicité d’utilisation, de personnalisation et d’optimisation des coûts. Après quelques années de cohabitation (ainsi que des formations pour introduire et convertir les collectivités à l’utilisation du webmapping), les solutions locales sont désinstallées et le web est privilégié depuis 2012.

De Veremap à vMap

Après dix ans de bons et loyaux services, Veremap laisse place à un outil plus récent, perfectionné et ancré dans le web d’aujourd’hui : vMap. Lancé en 2016, il s’agit du successeur de Veremap. Tout en conservant son caractère libre, vMap se base sur les dernières technologies pour fournir une application de webmapping intuitive, rapide, sécurisée et fiable.

Bien sûr, avec quinze ans d’existence, le SiiG a collecté un très grand nombre de données et a adapté ses outils selon ses besoins avec l’ajout de fonctionnalités particulières : la transition de Veremap vers vMap se fait naturellement mais, avec tant de variables à prendre en compte, elle n’en a pas moins demandé une mise en place et analyse minutieuses.

"Nouvelle version de l'application de cartographie en ligne : VMap", 3 septembre 2018, SiiGvMap est installé en été 2017. Durant une année, l’application est testée avec des retours fréquents entre le SiiG et Veremes, améliorant au fur et à mesure les performances et les fonctionnalités pour répondre aux besoins des utilisateurs. En septembre 2018, la nouvelle version de l’application de cartographie en ligne est lancée sur le site du SiiG.

vMap est dorénavant l’application par défaut sur le serveur du SiiG. Les options de rôles d’utilisateurs hiérarchisés permettent l’accès à une partie publique, ouverte à tous, en consultation.

Du côté de l’édition, le SiiG et ses partenaires publics et privés peuvent saisir et éditer les cartes en fonction des autorisations que leur rôle leur permet. Pour cette partie édition, Veremap a été conservé le temps de la finalisation de la migration des dernières données et fonctionnalités. Il a par la suite été imbriqué dans vMap pour éviter de changer d’interface.

L’écosystème de l’information géographique du SiiG

Outre vMap, le SiiG fait appel à un ensemble de solutions pour traiter, convertir, intégrer et actualiser les données. Parmi elles se trouve FME, l’ETL Spatial de Safe Software, utilisé pour le traitement de données géographiques.

Deux solutions liées au précédent outil gravitent autour : GTF, une application permettant l’automatisation, la planification et la documentation de traitements FME ; tandis que Majic pour FME est une extension dédiée à l’exploitation de données cadastrales.

En parallèle, le SiiG fait aussi cohabiter différents SIG bureautiques ou web comme ArcGIS (logiciel d’analyse spatiale), QGIS (SIG open source et libre), MicroStation (logiciel de CAO 2D/3D pour l’architecture et l’ingénierie) ou encore Umap (service de webmapping d’OpenStreetMaps, utilisé par SiiG pour la consultation de cartes monothématiques : une carte par problématique métier).

La mobilité : la prochaine révolution du SiiG

SiiG---vMap-sur-mobileAujourd’hui, vMap répond aux besoins du syndicat, qui apprécie sa facilité d’utilisation. Depuis la version 2018 de vMap, il est possible d’utiliser l’application sur périphériques mobiles (tablettes et smartphones).

À court terme, le SiiG compte inclure cette fonctionnalité qui révolutionnera le fonctionnement et permettra aux utilisateurs de consulter les cartes directement sur le terrain, facilitant la remontée d’informations et la mise à jour de données tout en assurant la confidentialité des données et la protection de la vie privée.

vMap reste un outil jeune mais dont les améliorations soutenues ont permis de prouver l’efficacité et la pertinence. Il rejoint les besoins et motivations du SiiG, qui, en proposant un Système d’Information Géographique commun avec ses partenaires, souhaite offrir des connaissances et compétences partagées.

Pour en savoir plus

Vous pouvez découvrir en détail le Syndicat Intercommunal d’Information Géographique (SiiG) sur www.siig.fr.

Vous pouvez aussi accéder à la carte publique des données du SiiG utilisant vMap en cliquant sur ce lien.

Crédits images :
Syndicat Intercommunal d’Information Géographique
Veremes

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.