FME 2017 est un cru très orienté sur l’expérience utilisateur. De nombreux changements ont ainsi été apportés au workbench, à FME Data Inspector et à FME Server dans le but de rendre l’outil plus convivial. Après quelques temps d’adaptation, ils vont grandement faciliter notre quotidien.

Workbench

Canvas

Les artistes vont pouvoir s’en donner à cœur joie. En plus des connexions des éditions précédentes, deux nouveaux types de représentation sont disponibles pour les connexions.

image1image2

Petite surprise, les Readers sont maintenant disponibles directement via la saisie dans l’espace principal comme les Transformers.

image3

Enfin, et il s’agit sans doute de la modification la plus sensible, les propriétés des Transformers et des types d’entités sont maintenant ancrées dans la zone de la galerie des Transformers au lieu d’être disponibles via l’ouverture d’une nouvelle fenêtre.

image4

Astuces

En plus de ces changements majeurs, trois petites améliorations très pratiques et demandées pas les utilisateurs ont été glissées dans cette version.

FME 2016 a permis de se passer de l’ajout direct de Readers et de Writers grâce à  FeatureReader et à  FeatureWriter. L’accès aux données lues et créées par ces derniers est maintenant possible via un simple clic.

image5

Les paramètres publiés peuvent être copiés de projet en projet sans avoir à copier l’élément auquel ils sont rattachés.

image6

Il est désormais possible d’écrire directement dans les sous répertoires d’un zip. Pour cela, il suffit de préciser le chemin au sein du zip après son extension.

image7

Données dans le Cloud

Ces dernières années, FME a intégré de nombreux services WEB et facilité leur accès via la création des connexions nommées. Cette année leur nombre a encore augmenté mais surtout workbench va plus loin en permettant d’accéder à nos données sur le web aussi simplement que si elles se trouvaient sur notre machine. C’est une demande ancienne de nombreux utilisateurs qui est ainsi satisfaite.

image8

image9

FME Data Inspector

La gestion par onglet des types d’entités a été complétée par un accès au travers d’une liste. Cela permet de ne pas charger tous les types d’entités dès le début et évitera sans doute de nombreuses confusions entre les onglets.

data_insp

Point important, il est désormais possible d’exposer les attributs que l’on souhaite après le chargement dans le visualiseur.

data_insp2

Transformers

On notera une refonte des catégories de Transformers qui aidera la recherche. Un Transformer peut ainsi être présent dans plusieurs catégories.

Le plus attendu est sans doute DateTimeCalculator. S’il existait bien des Transformers personnalisés qui opéraient de tels calculs, il représente une refonte des fonctions de date dans FME. Associé à DateFormatter il sera sans aucun doute très utilisé.

De nouveaux services web ont été ajoutés ainsi qu’un connecteur permettant d’accéder aux ressources de FMEServer.

  • AutodeskA360Connector
  • OneDriveConnector
  • BoxCon GoogleDriveConnector
  • FMEServerResourceConnector

HTMLExtractor devrait séduire les personnes récupérant les métadonnées accompagnant les plates formes open data notamment.

Geocoder permet de géocoder des adresses à partir de services internationaux (Google, ArcGIS Online, Bing, Here…). Rappelons que Veremes propose gratuitement depuis plusieurs années un transformer (ApiGeocoder) permettant de géocoder les adresses françaises à partir des services du Géoportail de l’IGN et de la Base Adresse Nationale (à demander au support technique).

Enfin deux Transformers traitant des nuages de points ont été ajoutés, PointCloudSimplifier est intéressant pour les personnes souhaitant diminuer la volumétrie de leurs nuages de points sans perdre trop d’informations.

  • PointCloudSimplifier
  • PointCloudSurfaceBuilder

Concernant la mise à jour de Transformers existants, il y a cette année de réelles améliorations :

  • ShortestPathFinder gagne en souplesse et en performance.
  • RasterMosaicker donne accès à plusieurs options de calculs des pixels communs entre les images, ouvrant de nouvelles perspectives.
  • GeometryValidator s’est vu ajouté deux nouveaux ports permettant de récupérer les parties à problèmes ou un simple point de localisation de ces parties.

Formats

Comme tous les ans, les nouveaux formats sont nombreux. Les plus attendus semblent être le FBX pour la 3D et le reader PBF pour les données OSM. Le format Sentinel 2 sera sans doute très exploité en permettant d’accéder gratuitement à des images satellites de très bonne qualité sur le territoire français et surtout avec une mise à jour mensuelle.

  • Autodesk FBX (reader/writer)
  • BIM Collaboration Format (BCF) (reader/writer)
  • Cesium 3D Tiles (writer)
  • glTF (writer)
  • HTML Table (reader)
  • IBM dashDB (reader/writer)
  • MapBox MBTiles (reader/writer)
  • MapInfo Extended TAB (reader)
  • OGC Geopackage Raster Tiles(reader/writer)
  • OpenStreetMap PBF (reader)
  • Planet (reader)
  • QlikMaps(reader/writer)
  • Sentinel-2 on AWS (reader) –
  • STL (reader/writer) – for imprimantes 3D
  • New on OS X: Tableau (writer), Collada (reader/writer)
  • New on Linux: Tableau (writer)

FME Server

Nouvelle interface et nouvelles possibilités

  • L’interface de FME Server a été repensée avec un accès facilité aux informations via un nouveau menu à gauche :

    1

  • La connexion à un Active Directory se fait maintenant entièrement depuis l’interface. FME Server 2017 supporte plusieurs domaines et les connexions mixtes (à la fois utilisateurs propres à FME Server et utilisateurs AD).
  • Il est maintenant possible d’ajouter des « ressources » (répertoires en dehors de FME Server, y compris via un chemin UNC et donc sur le réseau) directement depuis l’interface sans avoir à modifier les fichiers de configuration :

    23

  • En plus de donner des droits aux groupes d’utilisateurs, on peut dorénavant les affiner pour chaque utilisateur séparément :

    6

  • Safe a enfin implanté l’arrêt automatique d’un traitement s’il dépasse un certain temps d’exécution (via un paramètre), cela évite qu’un traitement bloqué ne monopolise un moteur FME Server.
    Veremes avait pallié à ce problème via la mise en place d’un script Python chargé de « tuer » un traitement trop long à l’aide de l’API Rest de FME Server.

    8

  • FME Server 2017, comme FME Workbench, peut stocker des connexions à des bases de données ou à des web services :

    9

Tableaux de bord

Les tableaux de bord sont des statistiques graphiques alimentées par des traitements FME Server spécifiques. Cinq sont fournis avec FME Server 2017 et d’autres devront suivre ainsi que la future possibilité d’ajouter les siens.

4 5

Les projets

On peut attacher n’importe quel objet de FME Server (traitement FME, rôle, dépôt, …) à un « projet ». Celui-ci peut ensuite être exporté puis réimporté sur une autre instance de FME Server rendant facile la migration de projets d’un environnement de DEV à un environnement de PROD :

7

Nettoyage

Avec la version 2017, les outils de nettoyage sont beaucoup plus nombreux et complets. Pas moins de 13 tâches de nettoyage sont disponibles : en plus du nettoyage des logs des traitements ou des données uploadées, on peut par exemple nettoyer les logs de Tomcat.

Cette notion de nettoyage est très importante car nous avons connu des instances d’anciennes versions de FME Server se planter en raison d’une profusion de fichiers de log.
De plus une nouvelle fonctionnalité permet d’adapter automatiquement la fréquence des nettoyages selon l’état du serveur (en fait selon son espace disque disponible).

10

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.