Attendue pour mars prochain, la version 2018 de FME est pleine de promesses. Nouveaux Transformers, nouveaux formats pris en charge, améliorations multiples…
A l’occasion d’un webinar tenu le 16 janvier par Don Murray et Dale Lutz (cofondateurs de Safe Software), nous avons pu découvrir la prochaine évolution de FME Desktop, FME Server et des outils et sites liés. Découvertes que nous sommes enthousiastes de partager avec vous.

FME2018-Release

FME Desktop : «Je ne pourrai jamais revenir à FME 2017»

C’est sur cette citation d’un collaborateur que Don Murray et Dale Lutz ont débuté la présentation de FME Desktop. Une phrase qui s’avère de plus en plus pertinente à mesure que les nouveautés défilent. Avant d’entamer le listing de celles-ci, un point sur le calendrier des prochain mois :

Janvier Février Mars
FME 2018.0 – Bêtas disponibles FME 2018.0 – Release Candidate FME 2018 – Sortie officielle

 

Comme vous pouvez le voir, la version bêta de FME 2018.0 est d’ores et déjà disponible à cette adresse, pour une sortie définitive annoncée pour début mars.

Connecter et transformer

Près d’une dizaine de nouveaux Transformers font leur apparition dans FME 2018.0.

  • 3DBufferer
  • FeatureJoiner
  • PowerPointStyler
  • S3Connector (fusion des Transformers S3)
  • SurfaceDissolver
  • HDFSConnector (Hadoop)
  • MSWordStyler
  • ProjectWiseConnector
  • SalesforceConnector

Si ces quelques ajouts ont tous leurs avantages, l’attention s’est portée sur le nouveau FeatureJoiner, un Transformer permettant de fusionner de grandes quantités de données et qui se veut être une alternative au vieillissant FeatureMerger. Ce fut prouvé en direct, avec un traitement qui aura pris plusieurs minutes avec FeatureMerger, tandis que moins d’une minute aura suffi à FeatureJoiner pour un résultat équivalent.

Les cofondateurs de Safe Software ont par ailleurs indiqué vouloir amplifier l’importance du FME Hub, proposant déjà à l’heure actuelle près de 400 Transformers personnalisés et 150 templates de Workspaces fournis par les experts de Safe Software mais aussi les utilisateurs du logiciel.

Du côté des nouveaux formats pris en charge, ce sont plus de 70 nouveaux formats (dont 54 formats GDAL) qui s’invitent dans FME 2018, faisant passer le nombre total de formats supportés par FME Desktop à plus de 400.

  • Apple Venue Format Reader & Writer
  • Bentley i-Model Reader (V1)
  • CALS (Continuous Acquisition and Life-Cycle Support) Raster Reader & Writer
  • Esri Geodatabase Mosaic Dataset Writer (ArcSDE et File Geodatabase)
  • Esri Indexed 3D Scene Layer (I3S)
  • GDAL Generic Raster Reader (lit tout ce que supporte GDAL)
  • 54 nouveaux formats GDAL-based Raster
  • GDAL VRT Raster Reader
  • Google Cloud Spanner Reader & Writer
  • HERE Venue Format ReaderHYPACK Reader & Writer
  • IDRISI Raster Reader & Writer
  • LDAP (Active Directory) Reader
  • Microsoft PowerPoint Writer
  • Microsoft Word Writer
  • PCD (Point Cloud Data) Reader & Writer
  • PDF Reader (2D/Raster/Text)
  • SOSI GML Reader & Writer
  • Well Log ASCII Standard (WLAS) Reader

Parmi les points-clés mis en avant :

FME2018_readers_writersGestion des formats de cartographie pour les intérieurs de bâtiments : avec Apple Venue, Here Venue, IBM Tiriga et ArcGIS (tous deux présents sur FME Hub), il est possible de se connecter aux applications d’indoor mapping. Un modèle qui évolue vite, d’où l’attention portée précédemment sur FME Hub.

Lecture des fichiers PDF : sur le ton de l’humour, Don Murray et Dale Lutz n’ont pas hésité à dire «Si PDF est là où les données vont mourir, le sous-titre de FME 2018 serait ‘Data resurrection’ ». Ce n’est pas loin de la vérité grâce à PDF Reader, qui permet d’extraire éléments, couleurs ou textes d’un fichier PDF.

Visualisations 3D sur le web : avec les nouveaux supports d’Esri Indexed 3D Scene Layer et glTF pour Cesium (FME 2017), il vous est possible de créer et partager des scènes 3D consultables sur un simple navigateur.

Génération de fichiers Word, Excel, Powerpoint : un ensemble de nouveaux writers qui permettent de créer et styliser rapidement vos documents sur les logiciels phares de la suite Microsoft Office. Vous pouvez alors ordonner et décorer vos données comme vous le souhaitez, créer une série de diapositives avec la simple lecture d’une base de données et même y insérer des cartes vectorisées.

Réalité augmentée avec FME : il sera bientôt possible de convertir les objets 3D au format .fmear pour les voir en réalité augmentée sur les périphériques dédiés. Une amélioration que vous pouvez découvrir de ce pas dans l’excellent épisode de « Coders on Couches Drinking Coffee » dédié à ARKit.

FME Workbench : plus clair, plus ergonomique

Elément central et essentiel de FME, le Workbench est là où tout débute. Il était donc primordial pour ses concepteurs d’en faire un espace de travail en constante amélioration, s’adaptant aux besoins de ses utilisateurs. Et cette version 2018 démarre sur un simple chiffre : 9 secondes.
9 secondes, c’est le temps qu’il faut pour lire puis trier un million d’enregistrements d’une base de données SQLite. Sur FME 2017, 1 minute et 47 secondes étaient nécessaires. FME 2018.0 est 30% plus rapide et utilise 45% de mémoire en moins.
Il faut toutefois garder à l’esprit que ces résultats peuvent varier selon les caractéristiques de vos appareils, mais le gain de temps reste garanti.

Parmi les nouveautés de cette version 2018.0 apparaissent :

Collapsible Bookmarks : vous aurez la possibilité de plier et déplier des groupes entiers de Transformers sous forme de marques-pages colorés. Une lisibilité améliorée vous permettant de vous focaliser sur les éléments essentiels à l’instant T. La documentation prendra d’ailleurs elle aussi cette forme.

FME2018_collapsible-bookmarks

 

Copier/Coller de tests et valeurs conditionnelles : les conditions deviennent quant à elles plus gérables, avec la possibilité de copier et coller les valeurs entre les différentes boîtes de dialogue. Une amélioration mineure à première vue mais qui facilite certaines actions qui pouvaient s’avérer vite redondantes et participe à ces petites évolution rendant l’utilisation de FME toujours plus agréable.

Exécution partielle du Workspace (Tech Preview) : en parallèle, vous pourrez exécuter une partie seulement de votre Workspace FME, permettant là aussi de gagner en lisibilité mais aussi d’avoir un retour rapide et précis. Il s’agit néanmoins seulement d’une Tech Preview, signifiant que cette nouveauté pourrait ne pas voir le jour avec FME 2018.0 mais lors d’une mise à jour ultérieure.

Inspecteur de données intégré (Tech Preview) : enfin, l’inspecteur de données intégré dans FME vous montre directement les informations ou résultats liés aux éléments sur lesquels vous travaillez. Il vient accompagné d’un filtre pour les logs, autorisant l’affichage et le masquage de messages d’erreurs, d’avertissements…

Parmi les autres points abordés : l’ajout de paramètres et modes de tolérance (active, inactive ou pourcentage personnalisé) ; une amélioration de la documentation FME Python API (annonçant une prochaine amélioration globale de la documentation) ainsi que des systèmes de coordonnées australiens et malaisiens.

FME Server : adaptabilité et sécurité

La seconde partie du webinar fut dédiée à FME Server, dont les apports ont demandé une refonte de certains axes du logiciel.

Job Queues améliorées : la liste des nouveautés débute avec une amélioration des files d’attente qui continue le travail entamé par FME 2017.1.2. Il est dorénavant possible de filtrer par utilisateur, réussite ou échec de tâche, et les améliorations s’ajouteront au fil des mises à jour.

Docker : quittant son statut de test, FME Server peut maintenant être déployé sur toute plateforme supportant Docker.

Sécurité et versionnage : niveau sécurité, il sera désormais possible pour les administrateurs de récupérer les mots de passe, tandis que les projets pourront être mis à jour sans avoir besoin de partager toutes ses informations. De plus, le contrôle de version permet de se connecter à Git ou GitHub, de consulter, détailler et télécharger les historiques de versions. Don Murray et Dale Lutz ne cachent d’ailleurs pas leur volonté d’ajouter cet apport à FME Workbench.

Dark Mode : autre petite nouveauté vous permettant d’explorer FME Server dans une teinte sombre et élégante.

Automation et visualisation (Tech Preview) : au niveau des Tech Previews, l’apparition des « Automations », outils visuels vous permettant d’automatiser des flux de travail en se basant sur un système d’événement.

FME2018_automation

La visualisation des espaces de travail FME est elle aussi promise pour bientôt, avec la possibilité d’avoir un aperçu de chaque workspace (y compris avec des Transformers personnalisés) et de consulter leurs paramètres. Il sera aussi possible d’en changer la confidentialité sans avoir besoin de les télécharger et recharger.

Les prochains rendez-vous

Tout cela n’est qu’un début, car de prochains rendez-vous sont d’ores et déjà fixés.

Les 21 et 22 février, rendez-vous pour deux webinars consacrés respectivement à FME Desktop puis FME Server. Ces « Deep Dive Webinar » seront dédiés à une découverte en profondeur de la version 2018 de ces logiciels.

Du côté du FME World Tour 2018, ce sont plus de 70 pays qui accueilleront des conférences autour de l’ETL spatial de Safe Software entre mars et juin. Pour la France, nous vous donnons rendez-vous la journée du jeudi 24 mai prochain à Paris pour notre conférence FME 2018. Cliquez ici pour en savoir plus.

fmewt2018_home_10

Enfin, si vous souhaitez découvrir par vous-même le webinar « Unveiling FME 2018 » avec Don Murray et Dale Lutz, rendez-vous à cette adresse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.