La révolution annoncée depuis quelques mois autour de notre outil de webmapping se précise. Veremes vous dévoile quelques orientations techniques et le calendrier de sortie.

 

vMap est la solution professionnelle et Open Source de cartographie en ligne développée par Veremes. Elle est exploitée par des acteurs publics et de groupes privés qui apprécient son niveau de sécurité, son intégration naturelle dans l’écosystème FME et ses outils métier, notamment pour la consultation du cadastre.

Depuis plus d’un an, le pôle Développement de Veremes s’est lancé dans un grand chantier de refonte de l’application qui va bien au-delà de la modernisation de l’architecture, avec la volonté de hisser vMap parmi les leaders du domaine en offrant des fonctionnalités étendues et une simplicité d’utilisation inégalée.

vMap 2022 a déjà été déployée chez certains utilisateurs et la version finale est prévue pour le début de l’été. Il est possible de découvrir dès à présent une version bêta en ligne de l’interface de consultation en attendant la publication prochaine de l’installeur sur notre plate-forme vStore.

Les grands changements

Couplage fort avec PostGIS

vMap 2022 s’appuie de manière résolue sur le stockage des données dans PostgreSQL/PostGIS et intègre maintenant des fonctions d’administration du SGBD : gestion des schémas, des tables et des vues, prévisualisation, gestion des droits…

Cette approche permet de simplifier considérablement la publication des tables et vues. Quelques clics suffisent pour créer une couche cartographique ou un géoservice web (WMS, WFS).

Habillage de MapServer

MapServer, le composant utilisé pour produire les images et les flux, est totalement intégré à vMap 2022 et son usage est désormais transparent pour les administrateurs. Ainsi, la description textuelle de la symbologie des couches et du contenu des cartes est complètement masquée par une surcouche graphique sans limiter pour autant la richesse de représentation graphique qui fait la force de cet outil.

Plus de pouvoir pour les utilisateurs

Si les administrateurs bénéficient directement du travail d’intégration réalisé avec PostGIS et MapServer, les principaux bénéficiaires sont les simples utilisateurs qui vont pouvoir définir leur propre symbologie pour les différentes couches de la carte.

Une carte : une application

Avec vMap 2022, chaque carte devient une application à part entière avec ses propres outils et fonctionnalités : modules métier, mise à jour, requêteur… tout en respectant bien sûr les droits et privilèges de chaque utilisateur.

Les cartes peuvent également être exportées et intégrées dans d’autres applications par un simple copier/coller.

Vector tiles

vMap 2020 supporte l’affichage de flux vectoriels en plus des flux images de type WMS, WMTS, TMS ou XYZ. La fluidité et les performances des flux vectoriels tuilés apportent un confort d’utilisation inégalé. La combinaison avec les flux images pour les données dynamiques et les orthophotographies permet de bénéficier du meilleur des deux mondes dans un seul outil.

Amélioration de l’interface et expérience utilisateur

L’interface de vMap 2022 a fait l’objet d’une réflexion poussée associant graphiste, développeurs et utilisateurs.

Le résultat est aérée et particulièrement agréable mais il est aussi personnalisable grâce au choix de styles prédéfinis et à la possibilité d’intégrer son propre code CSS.

L’interface cartographique est elle aussi configurable, avec une liberté totale dans l’organisation des outils et l’apparence des cartes.

L’ergonomie générale a fait l’objet d’un effort particulier pour accélérer et faciliter de nombreuses actions : navigation dans les couches, partage de liens simples, agencement des outils, etc.

Cloud, sécurité, scalabilité et haute-disponibilité

La nouvelle architecture de vMap a été conçue pour tirer le plus grand bénéfice d’un hébergement dans le cloud et autoriser des environnements hautement sécurisés, scalables et à haute disponibilité.

En parallèle, notre offre d’hébergement évolue pour proposer nativement un plus haut niveau de sécurité (exploitation de sous-réseaux privés), un stockage orienté objet (S3), le codage de l’infrastructure (terraform) et une reprise d’activité automatique en cas d’incident. Toujours grâce au cloud d’AWS.

Des sources de données prêtes à l’emploi

Un site vMap doit être rapidement opérationnel et proposer les couches de fond de plan indispensables à toutes applications. Dans cet esprit, vMap 2022 intègre de manière native des flux vectoriels et images fournis par OpenStreetMap et par l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN).

N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter ou LinkedIn pour être au courant des dates de sortie et des nouvelles fonctionnalités.