Le vélo n’est plus un simple outil de loisirs, mais un véritable mode de déplacement. Derrière son expansion il y a une communauté d’acteurs qui œuvre à différents niveaux et partage une même plateforme numérique.

Vélo & Territoires

Depuis plus de vingt ans, l’association Vélo & Territoires (anciennement DRC, pour Départements & Régions Cyclables) se consacre à la facilitation de la mobilité à vélo et à la promotion des itinéraires cyclables. Dans le but de mutualiser les données relatives aux réseaux cyclables et avec le besoin d’avoir à disposition un outil rapide et accessible pour la gestion et consultation de ces itinéraires, Vélo & Territoires a fait appel à Veremes pour l’élaboration d’une application dédiée.

Contexte du projet ON3V

Les véloroutes sont des itinéraires cyclables de moyenne et longue distance d’intérêt départemental, régional, national ou européen. Elles empruntent des voies vertes, des voies à faible trafic, des bandes cyclables, pistes cyclables ou autres aménagements gérés par les collectivités.

Dans le but de suivre l’évolution de ces réseaux, Vélo & Territoires et le ministère de la Transition écologique se sont rapprochés pour donner naissance à l’Observatoire national des véloroutes et voies vertes (ON3V), un système d’information géographique mutualisant les données sur ce domaine.

L’ON3V remplit plusieurs missions :

  • Il offre une visibilité nationale, voire européenne, aux itinéraires et actions développés localement
  • Il permet à Vélo & Territoires d’accompagner les collectivités dans leurs projets d’aménagements cyclables
  • Il facilite la vie des acteurs de la promotion du tourisme à vélo
  • Il a pour objectif final de faciliter l’usage du vélo

L’Observatoire National des Véloroutes et Voies Vertes en 3 minutes, Vélo & Territoires

Des cartes de consultation et d’édition

L’ON3V propose un ensemble de cartes dynamiques et à jour permettant la consultation, mais aussi la gestion des itinéraires cyclables.

ON3V - Carte ConsultationLa carte « Consultation » est destinée au grand public, elle est intégrée depuis avril 2018 sur la page de l’ON3V. Cette carte permet aux utilisateurs de consulter les différents itinéraires cyclables enregistrés et d’en découvrir diverses informations : nom de l’itinéraire, statut (voie verte, véloroute, piste cyclable…), avancement (en travaux, ouvert…), année d’ouverture ou encore revêtement (lisse, rugueux…). Cette carte est accompagnée d’un guide d’utilisation permettant de faciliter l’appropriation de l’outil. Il est à noter que l’utilisateur peut aussi extraire les données et les recevoir par e-mail.

La seconde carte, « Édition », répond aux besoins de gestion. Elle est réservée à Vélo & Territoires et aux producteurs de données aux partenaires de l’association. Il leur est possible d’y créer, modifier et supprimer les itinéraires dont ils ont la responsabilité, ainsi que de créer des segments et des boucles.

Une carte et une application dédiées aux signalements

En 2019, une nouvelle application accompagne ces cartes : l’outil de signalement. Cette application web compatible ordinateurs et périphériques mobiles a été développée et expérimentée sur l’EuroVelo 1 – La Vélodyssée par Vélo & Territoires grâce au financement du projet AtlanticOnBike.

Elle permet aux usagers de déclarer des signalements sur les itinéraires cyclables (revêtement en mauvais état, obstacles, travaux…) qui seront corrigés par les maîtres d’ouvrage concernés. Les usagers et les collectivités peuvent par cet intermédiaire s’informer mutuellement sur l’état des itinéraires cyclables.

La carte des signalements est aussi consultable via l’application ON3V principale.

Bientôt une carte pour référencer les « Équipements vélo »

Destinée à la collecte des équipements pour améliorer leur gestion et leur qualité dans un premier temps. Elle permettra, dans un deuxième temps, de faire connaître les équipements existants aux usagers à travers leur regroupement en pôle ou halte. L’outil de saisie des équipements est compatible ordinateurs et périphériques mobiles avec géolocalisation.

FME, vMap, GTF, Qualigéo… : cohabitation et coopération

Premier outil à entrer en jeu dans un tel projet, le logiciel FME de Safe Software. FME a permis de charger les données en base PostgreSQL/PostGIS et d’en assurer la conversion. FME est aussi utilisé pour de nombreuses tâches importantes : synchronisation entre les cartes Édition et Consultation, export aux formats SIG depuis l’interface cartographique, contrôle de la qualité des données, export des données vers d’autres infrastructures de données spatiales…

vMap, logiciel libre de cartographie en ligne développé par Veremes a été choisi pour développer l’application cliente de la plateforme ON3V avec l’ambitieuse mission de fournir une interface simple pour la consultation et des outils plus riches pour permettre la saisie et la mise à jour des données. L’autre intérêt de vMap est son intégration avec d’autres logiciels, FME et GTF, qui permet de répondre à des besoins de traitements complexes tels que l’extraction de données ou le contrôle qualité.

GTF, application web de centralisation, partage et documentation de traitements FME, permet la planification de tâches et le travail collaboratif. Dans le cadre du projet ON3V, GTF permet l’exécution régulière de traitements FME par exemple pour la synchronisation des données entre cartes. GTF est aussi l’outil permettant à l’utilisateur d’extraire les données de la carte Consultation et de les recevoir par mail, au format de son choix parmi la liste proposée (Esri Shape, MapInfo, KML…).

Autre outil s’appuyant sur FME, Qualigéo est une application dédiée au contrôle qualité de données géographiques qui permet de vérifier si un jeu de données respecte certaines règles. Dans le cadre du projet ON3V, Qualigéo est utilisé pour s’assurer que la description des itinéraires respecte bien le Géostandard Véloroutes et Voies Vertes (VVV) de la Covadis.

Schéma d’architecture du projet ON3V

Pour l’infrastructure : le choix du cloud AWS

Si la qualité des logiciels participe évidemment à l’adoption de l’outil par les utilisateurs, il est également indispensable de s’appuyer sur une infrastructure matérielle performante pour garantir la fiabilité, la sécurité et la performance du service. C’est l’offre du Cloud AWS d’Amazon qui a été retenue pour sa qualité de service, la richesse de ses outils et sa capacité à garantir le stockage des données sur le sol français.

Parmi les outils mis en œuvre on peut citer :

  • RDS : pour le stockage sécurisé et robuste des données sous PostgreSQL/PostGIS
  • S3 : qui assure le stockage redondant des fichiers sur plusieurs datacenters et garantit ainsi leur pérennité
  • EC2 : les serveurs de calcul redimensionnables qui permettent de s’adapter à l’évolution des besoins.
  • VPC-FlowLogs : pour accéder aux informations détaillées sur les flux de réseaux
  • AWS CloudTrail : génération de logs pour toutes les actions effectuées au sein du compte AWS.
  • GuardDuty : scan des logs pour identifier les menaces potentielles.
  • AWS Config : service qui offre un inventaire des ressources AWS ainsi d’un historique des changements
  • AWS CloudWatch : pour la supervision des ressources et des applications dans le cloud AWS
  • Lambda : Fonction serverless implémentée pour la mise à jour des adresses IP autorisées à accéder aux bases de données.

Conclusion

Le projet ON3V montre l’importance de disposer d’un ensemble d’outils compatibles et complémentaires pour pourvoir intégrer, publier, partager, stocker, sécuriser, mettre à jour et contrôler les données numériques qui sont au cœur de tous les projets informatiques et notamment d’un observatoire dont l’objectif est la mise en disposition et l’enrichissement d’un savoir partagé.

Organisme : Vélo & Territoires
www.velo-territoires.org

 

 

Crédits images : Observatoire national des véloroutes et voies vertes, Veremes

Liens et ressources complémentaires