Comment l’informatique dans les nuages démocratise l’accès aux traitements de données spatiales.

A Lausanne, sur les rives du Lac Léman, la société INSER combine les Systèmes d’Information Géographique, le développement web et le consulting en stratégie informatique. Fondée il y a 40 ans, revendeur et partenaire de Safe Software de longue date, INSER bâtit nombre de ses projets autour des solutions FME et FME Server. Avec son offre Geopol.ch, la société étend sa palette de prestations et passe du rôle de SSII uniquement à celui de fournisseur de services en ligne.

Jean-Luc Miserez, Chef du projet Geopol.ch nous explique comment INSER a pu bâtir en peu de temps une plate-forme dédiée au traitement de données géographiques à la pointe de la technologie et accessible à tous.

Origine

Geopol.ch est né d’un constat commercial et d’une opportunité technique : la demande de traitement de données géographiques et notamment de contrôle et de diffusion (OpenData, Inspire) est en pleine croissance et la technologie autorise maintenant la construction d’offres de service permettant d’automatiser ces tâches et d’en réduire les coûts. Cette technologie, c’est FME Cloud, l’offre de Safe Software qui permet d’utiliser à la demande des serveurs équipés du logiciel FME Server.

L’offre Geopol

L’objectif de la plateforme Geopol.ch est double souligne Jean-Luc Miserez : « permettre à chacun d’accéder à des traitements FME en proposant une interface utilisateur extrêmement simple et proposer une offre financière très flexible adaptée aux besoins de tous ».

Geopol.ch donne accès à des capacités de traitement en s’affranchissant des contraintes matérielles, du niveau d’expertise et du savoir-faire qu’impose habituellement l’utilisation de FME et FME Server. L’utilisation des services de Geopol.ch est très simple. Après s’être connecté à la plate-forme geopol.ch avec son navigateur web, l’utilisateur choisit un géo-traitement parmi une liste des choix disponibles, il charge ses propres données puis exécute le projet en spécifiant au préalable les paramètres requis. Les résultats sont ensuite directement envoyés par email.

Les géo-traitements proposés par défaut peuvent être complétés par des projets FME spécifiques conçu par un expert FME. INSER se charge de leur publication, documentation et exploitation. Disponible en 4 langues (anglais, français, allemand et italien) Geopol.ch permet en outre de s’affranchir des contraintes linguistiques de FME Server et d’élargir son champ d’application.

Le modèle financier

Le mode de tarification offre une grande souplesse et permet à chaque organisme de bénéficier des services dont il a besoin au juste prix. Diverses formules sont proposées :

  • Gratuit. De nombreux traitements sont disponibles gratuitement en libre-service : le « Convertisseur universel » permet, par exemple la conversion d’un jeu de données dans les formats classiques raster et vecteurs. Le « correcteur d’attributs » permet de détecter et de remplacer les caractères non désirés dans un jeu de données.
  • A la consommation. La facturation au temps de calcul est intéressante pour les usages occasionnels que ce soit pour des phases de test ou au contraire de calcul intensif.
  • Forfaitaire. Geopol.ch offre plusieurs formules d’abonnement variant en fonction du nombre d’utilisateurs et de traitements disponibles. Un compte peut par exemple ouvrir des droits à 3 utilisateurs pour 3 traitements qui pourront être exécutés autant de fois que nécessaire. La formule la plus large donne un accès illimité à tous les traitements en ligne à plus de 100 utilisateurs d’un même compte.

Des cas d’utilisation très divers

De nombreuses possibilités d’utilisation de ce service sont envisageables :

La validation de données délivrées par des producteurs à une administration centrale constitue un exemple concret des services de la plateforme. Pour garantir la conformité des données selon un modèle de données précis, une administration peut choisir de publier un traitement FME spécifique. Le prestataire dispose ainsi d’un outil d’évaluation de ses données : des fichiers d’erreurs lui sont renvoyés jusqu’à l’obtention d’un certificat de conformité. Il s’agit là d’un moyen efficace tant pour les producteurs de données que pour les commanditaires de s’assurer de la qualité du service rendu.

Geopol est également une façon de donner accès à des prestataires à des fonctions de conversion et/ou de traitement de données géographiques sans les contraindre à acheter les logiciels nécessaires à la réalisation de ces tâches. Par exemple, une entreprise chargée de relevés de données doit les livrer à son client dans un format et selon un modèle de données fixés dans le contrat. Cette entreprise ne dispose pas des logiciels nécessaires à cette conversion, ni du personnel qualifié pour cette tâche. L’investissement ne vaut pas la peine puisque qu’il ne livre ces données que quelques fois par année. En utilisant Geopol.ch, cette entreprise ne paie que les transformations effectivement réalisées. De plus, l’accès au système ne demande aucune formation et les données de référence sont tenues à jour sans intervention de l’utilisateur.

L’Infrastructure

Geopol.ch repose sur une infrastructure matérielle et logicielle robuste et performante qui offre un service à haute disponibilité et niveau de sécurité élevé. Amazon assure la fourniture et le maintien des machines physiques et des services de bas niveau : système d’exploitation, réseau, redondance… Avec FME Cloud, Safe Software apporte son environnement logiciel basé sur FME Server : système de notification, répartition de charge sur plusieurs moteurs FME, base de données…

Enfin, Geopol.ch ajoute une couche de services prêts à l’emploi pour les utilisateurs métiers qui n’ont pas à se soucier de la conception des traitements ni des modalités d’exécution.

 

Organismes : INSER
Personne interrogée : Jean-Luc Miserez, Chef du projet Geopol.ch

 

Cette étude de cas fait partie de notre livre blanc « Échange et traitement de données géographiques : à quoi sert un ETL spatial ? »

Cet ouvrage gratuit explique la notion d’ETL spatial, décrit les différents outils disponibles et présente de nombreuses études de cas dans différents domaines d’activités : services, industrie, collectivités, sécurité…

Un document de base pour comprendre le succès de ces logiciels incontournables pour intégrer et exploiter des données géographiques dans un système d’information.