Permettre aux pompiers en intervention de gagner de précieuses minutes grâce à une meilleure connaissance du terrain, c’est le pari de Flore Ange Pasquini et de son équipe du service SIG du SDIS-83.

Les Services Départementaux d’Incendie et de Secours (SDIS) ont pour mission le secours aux personnes et la lutte contre l’incendie à l’échelle départementale. Ils utilisent de manière intensive les données cartographiques pour localiser les lieux d’intervention et y accéder de manière rapide. Dans le Var, le service SIG du SDIS dirigé par Flore Ange Pasquini est chargé de répondre aux besoins cartographiques des forces opérationnelles, notamment par la production de bases de données, l’édition d’atlas et l’analyse de données. Le service dispose pour cela des outils de cartographie de Geoconcept couplés aux SGBD Oracle Locator et PostgreSQL/PostGis pour le stockage des données spatiales.

Un référentiel spécifique

Une des premières tâches du service SIG a été de constituer un référentiel de voies personnalisé à partir d’une base de données routière Navteq acquise en 2003. Ce projet à part entière s’est appuyé sur la remontée d’informations recueillies par les équipes d’intervention. « Dans ce dispositif, FME est systématiquement utilisé pour assurer l’échange et la synchronisation entre les différentes bases de données du SDIS » précise Mme Pasquini.

Grâce à ce travail, le SDIS a pu disposer d’une base enrichie qui a prioritairement été exploitée par le système d’alerte. Le noyau du système d’alerte en place au sein du SDIS-83 est basé sur un système d’information géographique qui permet la localisation précise de chaque intervention avant de déclencher des secours. Le nouveau référentiel de voie et notre base « Adresse » ont permis d’accélérer la localisation des interventions et d’augmenter leur fiabilité.

Un système de navigation personnalisé

Fort de la fiabilité de ses données, le SDIS a ensuite cherché à étendre leur utilisation en les intégrant directement dans les systèmes de navigation par satellite embarqués dans les véhicules de secours. L’objectif final est de réduire les délais d’intervention, notamment sur l’ensemble du réseau routier départemental et national. Ce projet, mené en collaboration avec le SDIS du Haut-Rhin, n’est pas encore terminé mais les premiers résultats sont déjà opérationnels et très satisfaisants.

Les systèmes GARMIN utilisés par ces services de secours disposent d’une interface permettant l’intégration de données propres aux utilisateurs. Les données doivent être préalablement formatées selon un modèle bien spécifique et stockées au format Esri Shapefile. Elles doivent respecter des contraintes spécifiques de qualité, d’encodage et des domaines de valeurs. FME a été utilisé pour réaliser les opérations de contrôle, restructuration et conversion à partir des données de référence du SDIS au format Oracle Locator.

D’abord déployé localement à titre expérimental, ce dispositif est aujourd’hui testé à plus grande échelle afin que chaque centre de secours puisse disposer du matériel nécessaire sur un ou deux véhicules. 150 systèmes de navigation ont d’ores et déjà été commandés et seront donc à court terme en dotation dans les véhicules de secours à la personne.

Segmentation des routes

Aujourd’hui, le projet est entré dans sa deuxième phase. Toujours dans un souci de diminution des délais d’intervention, le SDIS souhaite segmenter son réseau routier selon les limitations de vitesse. Le Schéma Départemental d’Analyse et de Couverture des Risques constituait jusque-là, le référentiel en matière de limitation de vitesse, mais ne fournissait que des indicateurs approximatifs basés sur des temps de parcours moyens. Aucune information précise ne correspondait à la réalité du terrain. L’intégration des panneaux de signalisation du Conseil Général du Var permet aujourd’hui une réaffectation précise des vitesses autorisées sur l’ensemble du réseau routier (départemental et national). Un projet FME a été conçu pour découper le réseau en fonction de la présence de ces panneaux, de leur positionnement, du sens de circulation, du type de voies… A ce jour, l’ensemble du réseau routier départemental et national du Var a été découpé. Couplée aux connaissances terrain des pompiers déjà intégrées dans les systèmes de navigation, la segmentation du réseau garantira un calcul d’itinéraire optimisé et un accès au secours plus rapide par une connaissance encore plus juste du territoire.

La dernière partie du projet doit porter sur le contrôle du réseau routier départemental. FME y jouera également un rôle essentiel en fournissant les opérations de base pour le contrôle et la correction des géométries, la création d’une topologie de réseau et des outils de parcours. La vérification en amont du graphe de voies est une étape importante avant l’intégration dans les systèmes de navigation pour conserver une qualité optimum au calcul d’itinéraires et réduire encore le temps d’intervention.

 

Organisme : SDIS du Var
Personne interrogée : Flore Ange Pasquini, responsable du service SIG
www.sdis83.fr

 

Cette étude de cas fait partie de notre livre blanc « Échange et traitement de données géographiques : à quoi sert un ETL spatial ? »

Cet ouvrage gratuit explique la notion d’ETL spatial, décrit les différents outils disponibles et présente de nombreuses études de cas dans différents domaines d’activités : services, industrie, collectivités, sécurité…

Un document de base pour comprendre le succès de ces logiciels incontournables pour intégrer et exploiter des données géographiques dans un système d’information.